Loading

Indépendance financière, c’est possible ?

Indépendance financière avec les cryptos :
c’est possible ?

Article rédigé par Vincent Benaiteau. Durée de lecture 2mn

Est-ce qu’il est possible d’avoir une indépendance financière avec la cryptomonnaies ?

Question qui m’est régulièrement posée…

Si pour vous l’indépendance financière consiste à subvenir à vos besoins sans autre revenu que ceux générés par les cryptomonnaies : ma réponse va peut-être vous surprendre mais « OUI » c’est possible.

A l’heure où les individus aspirent à redéfinir leurs priorités et à un changement de vie simple, plusieurs leviers peuvent s’accorder au monde des cryptomonnaies et à votre objectif financier – vous rendant indépendant financièrement sans autre activité.

En effet, avec une bonne préparation, une bonne formation et de bons outils, il est possible de vivre du trading de cryptomonnaie ou autres projets liés à la blockchain.

Vous devrez apprendre une discipline de trading et être alerte sur les opportunités de marché. Les alertes automatiques sont là pour vous éviter d’être sur votre ordinateur en permanence.

Résumé de l’article :

  1. Le trading comme moyen de revenus réguliers : parce que c’est la solution la plus rentable pour l’heure.
  2. La Blockchain : un monde à exploiter sans limite…

La Blockchain, tout reste à faire : vous serez spectateur ou acteur ?

A mon sens, il est possible de devenir indépendant avec un capital de trading entre 30 000 € et 50 000 €. Avec un rapport de rentabilité mensuelle d’environ 5%, les revenus seraient en fonction. Sans oublier l’imposition (flat tax et impôts sur le revenu) en France. Sur ce dernier point, une expatriation non loin de nos frontières comme le Portugal ou l’Espagne, pourrait sensiblement diminuer la pression fiscale.

Le trading comme moyen de revenus réguliers.

Simplement, parce que selon mes années d’expériences en la matière (vraiment sans prétentions aucunes) : c’est le moyen le plus efficace pour générer des revenus réguliers et ce, en dépit des fluctuations de marché. En effet, celui qui choisira plutôt le « stacking » sera beaucoup plus dépendant des aléas des cours de ses cryptomonnaies, alors que le « tradeur » aura la possibilité de miser à la hausse ou à la baisse en fonction de la tendance du moment.

La Blockchain : un monde à exploiter sans limite...

Comme Internet dans les années 2000, beaucoup ont eu peur de cet inconnu et ont attendu très longtemps avant d’entamer le virage technologique qui s’est finalement imposé à eux. Bien souvent, certains sont acteurs de la révolution tandis que d’autres restes spectateurs jusqu’au dernier moment où, ils comprennent que le choix est inévitable et le mouvement général déjà palpable.

Les secteurs que couvrent la blockchain vont au-delà des cryptomonnaies qui n’en sont qu’un des moteurs. Il reste à développer des activités et des services dans la DEFI, le WEB3, le metaverse ou de manière générale juste transposer les applications de la décentralisation « blockchain », au monde réel. Nous sommes partis d’une feuille blanche et cette Révolution va continuer.

France
(09h00-18h00)